Shift Stratégique

 

 

Remobilisation

« Avant et Après la Bascule Subtile »

 

 

Confronter ses Bases Conflictuelles

Le changement est si intimement lié à la vie que le rechercher est une ineptie. En revanche, ce qui a du sens c’est de faire lâcher les résistances. Mais il ne suffit pas de quitter son emploi, de divorcer ou de déménager pour que les obstacles soient d’un coup écartés. Ce qui doit « céder » c’est l’état d’esprit récurrent qui est le fondement de tout ce qu’on entreprend et le « ferment » de toutes les crises avec le temps : le trio infernal formé par la lutte, la compulsion et l’évitement. Car l’engagement basé sur l’occultation et sur le rebond mécanique déclenché par des signaux dissonants, en résonance avec la fréquence vibratoire de la colère ou de la peur, procède du réflexe de répulsion et ne se maintient que par l’action-réaction. On recrée donc en permanence les problèmes du passé en cherchant à les éviter. Et les effets massifs imprévisibles, provoqués par la création d’un champ gravitationnel extrêmement chaotique et disruptif, finissent par sapper tous les domaines de sa vie et affectent l’environnement au sens large et la généalogie. Aussi, quand la transmission de bases de plus en plus fragiles, liées à la chute exponentielle des niveaux de conscience et d’énergie, atteint un seuil critique, le « Shift Stratégique » est requis !

 

Comparatif-Strategies

 

Renouer avec l’Aspiration Essentielle

Le réveil du pilote conscient ou le couplage des structures archaïques et frontales, provoque la remobilisation. Le contexte critique peut créer le déclic et rétablir temporairement la « connexion syntonique » en faisant lâcher le contrôle, mais pour que ses effets soient durables, il doit être relayé par l’effort de la volonté. En effet, un pic de vigilance extrême, causé par la réverbération globale et fractale du stress, permet de voir les choses telles qu’elles sont, de ressentir l’impact des paroles et des actes et de recréer les conditions propices à l’harmonisation. Car en saisissant « sur le vif » les interactions, le contact visuel et auditif (feedback) révèle les automatismes et déclenche l’inhibition instantanée de ce qui viole la réciprocité. La réorientation de l’énergie, depuis la compulsion vers la mobilisation du « réservoir de ressources » profond, active le pompage synergique des reins par la glande pinéale et soutient l’émancipation de sa programmation initiale par la transformation intégrale. Ainsi, l’ouverture du champ de la vision fait remonter le tri caché de l’information, et le processus de désidentification médié par la maîtrise des réactions et l’assimilation de la mémoire fragmentée, favorise le retour à l’équilibre et l’épanouissement des dons.